Accueil

Présentation En méditerranée, un terrain couvert de plantes, une prairie dans les zones humides, un parcours dans les régions steppiques, une clairière dans l'écosystème forestier fournissent des fourrages aux animaux... Ces écosystèmes subissent une forte action anthropique depuis très longtemps. Sous l'action d'un milieu naturel fragile et sous celle de l'homme et son troupeau leur écosystème est soumis à une synergie régressive alarmante vis-à-vis des ressources naturelles qui deviennent faibles et peu rentables dans le cadre de la satisfaction des besoins fondamentaux de l'économie humaine méditerranéenne. La production animale de pacage diminue en activités et elle s'oriente vers le système intensif d'artificialisation, source de risques multiples. Les causes de cette situation sont à effets induits, à savoir des pluies irrégulières et violentes, des sécheresses provoquant des stress hydriques irréversibles et des évaporations élevées portant des préjudices sur la productivité et enfin l'action de l'homme fataliste abandonne les activités de pâturage et d'élevage. Les mesures à prendre sur le devenir de ces écosystèmes, sur leurs aménagements et sur leurs nouvelles visions d'exploitation sont à mettre en exergue avec les composantes débattues au séminaire afin de les souligner dans les résolutions consensuelles lors d'une table ronde tenue en fin du séminaire. Dr Ghamri Abdelaziz Nadir

Personnes connectées : 1